Carte blanche: L'État contre les étrangers

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Carte blanche: L'État contre les étrangers ❴Epub❵ ❦ Carte blanche: L'État contre les étrangers Auteur Karine Parrot – Liversite.co.uk L actualit la plus r cente a donn voir une fracture au sein de la gauche et des forces d mancipation on parle d un c t des no border , accus s d ang lisme face la pression migratoire , et d un autre c L'État contre MOBI õ L actualit la plus r cente a donn voir une fracture au sein de la gauche et des forces d mancipation Carte blanche: ePUB ✓ on parle d un c t des no border , accus s d ang lisme face la pression migratoire , et d blanche: L'État contre PDF/EPUB é un autre c t il y a les souverainistes , attach s aux fronti res et partisans d une gestion humaine des flux migratoires Ce d bat se r sume bien souvent des principes humanistes d une part avec pour argument qu il n y a pas de crise migratoire mais une crise de l accueil des migrants oppos s un principe de r alit qui se pr vaut d une l gitimit soi disant populaire , selon laquelle l accueil ne peut que d t riorer le niveau de vie, les salaires, les lieux de vie des habitants du pays Dans ce cinglant essai, Karine Parrot, juriste et membre du GISTI Groupe d information et de soutien des immigr s , met en lumi re un aspect souvent ignor de ce d bat quoi servent au juste les fronti res qu est ce que la nationalit Sur la base du droit, Karine Parrot montre que la fronti re et la restriction des circulations humaines, sont indissociables d une hi rarchie sociale des peuples l chelle mondiale La fronti re signifie aux plus ais s que, pour eux, aucune fronti re n est infranchissable, tandis qu elle dit aux autres que, pauvres, hommes, femmes, enfants devront voyager au p ril de leur vie, de leur sant , de leur dignit De l invention de la nationalit comme mode de gestion et de criminalisation des populations et notamment des pauvres, des indigents , des vagabonds jusqu la facilitation de la r tention, en passant par le durcissement des conditions d asile et de s jour, ou encore les noyades de masse orchestr es par les gouvernements, l Union europ enne et leur officine semi priv e et militaris e Frontex , Karine Parrot r v le qu il n y a aucune raison vertueuse ou conforme au bien commun qui justifie les fronti res actuelles des tats Le droit de l immigration ne vise qu ent riner la loi du plus fort entre le Nord et le Sud il n a d autre fin que conditionner, incarc rer, asservir et mettre mort les populations surnum raires que la mondialisation arm e n a de cesse reproduire l chelle du mondeKarine Parrot est professeure de droit l universit de Cergy Pontoise, membre du GISTI Groupe d informa tion et de soutien des immigr s depuisans.